IMG-LOGO
Art versus Société : soumission ou divergence ? / Sous la direction d'Hervé Fischer / Vol.18 N.2 2020

Le Grand Dépotoir

Julien Blaine

magma@analisiqualitativa.com

Julien Blaine crée sa première revue, Les Carnets de l’Octéor à l’âge de 20 ans. Reconnu pour ses créations en poésie visuelle, poésie action et performances provocatrices en France et à l’étranger, il crée les revues Approches avec Jean-François Bory en 1966, Robho avec Jean Clay en 1967, Géranonymo en 1970, puis en 1976 Doc(k)s, une revue éclectique, traitant tantôt des thèmes, tantôt de la poésie de divers pays ou régions, constituant un carrefour international d’écritures et d’expériences. En 2005 Julien Blaine décide d’arrêter sa pratique de performances avec un tournée d’une année « Bye-bye la perf’ » au profit de « démonstr’actions » et de « déclar’actions », souvent en partenariat avec des musiciens et des poètes. Il explore ce qu’il appelle une « poésie élémentaire » et n’hésite pas à s’engager humainement et politiquement, notamment en faveur de la Palestine. Son œuvre écrite est aussi prolixe que son activité poétique, performatrice, et d’artiste visuel qui a multiplié les expositions, les enregistrements audio et vidéo.

 

Abstract

Après avoir mis fin en 2005 à son activité performatrice, Julien Blaine a décidé en 2020 de mettre fin aussi à son activité d’artiste visuel et de se débarrasser de toute la production qu’il a accumulée pendant sa vie en organisant à la Friche de Marseille ce qu’il a intitulé ironiquement Le Grand Dépotoir. Il y a rassemblé et accroché toutes ses œuvres visuelles et chacun y a été invité à venir y choisir une œuvre à emporter gratuitement. La radicalité d’un tel geste et de son intitulé provocateur, qui frise avec l’autodérision de l’artiste, le mépris du sacro-saint marché de l’art et la négation du fétichisme de l’œuvre d’art, totalement inédit dans l’histoire de l’art, n’a pas manqué de surprendre et d’être salué internationalement. Julien Blaine en raconte ici le déroulé, qui a commencé de façon inattendue et rocambolesque avec la soudaine interdiction gouvernementale de tout rassemblement en raison de la pandémie de la Covid 19 et de l’instauration de la distanciation sociale et du confinement obligatoire, ajoutant du piquant à l’événement.

 

IMG

ch’i à Stockholm

1er acte :

Bon débarras le vendredi 13 mars à 18h00

Servez-vous : c’est gratuit !

ANNULÉ PAR LE 1er MINISTRE LE 13 MARS 2020 à 13 H : 

5 heures avant l’évènement et jusqu’à « nouvel ordre » a-t-il précisé.

Heureusement une centaine d’invités percèrent le CORDON SANITAIRE

et la manifestation, à échelle réduite, put se produire...

 

Le Grand Dépotoir de Julien Blaine devait être un drame en trois actes qui se serait déroulé du 14 mars au 10 mai 2020 : 

Acte I - Bon débarras du 14 mars au 12 avril

Acte II - Tout doit disparaître du 17 avril au 9 mai

Acte III - Liquidation avant fermeture le 10 mai

Avec trois entractes performées :

24 avril, Charles Pennequin et Will Guthrie, batteur à 18h00

3 mai, Edith Azam et Eric Ségovia, guitariste à 16h00

10 mai, Julien Blaine et Richard Léandre, contrebassiste à 16h00

 

IMG

âne via Garghetti

Avertissement :

Évidemment ce serait plus pertinent, plus exemplaire, si j’étais Christofer Wool, Peter Doig, Damien Hirst, Richard Prince, Anselm Kiefer, Adrian Ghenie, Marc Grotjhan, Rudolf Stingel, Zeng Fanzhi, Yoshitomo Nara, Jeff Koons Ai Weiwei …

Si j’étais un artiste issu de l’impérialisme américain made in United States of America ou asiatique made in République Populaire de Chine ! Je ne suis que Blaine, Julien Blaine, et je ne suis que peu dans le marché de l’art à part quelques rares collections italiennes, suisses, floridiennes et françaises que je puis compter, en tout, sur les doigts de mes 2 pieds.

Le but de cette exposition :

Le dépotoir = Bon débarras ! est donc le suivant :

Montrer tout ce qui me reste dans mes ateliers : absolument tout !

Les choses seront déposées dans les pièces, au sol surtout, et sur les cimaises de l’expo de-ci de-là à l’emporte-pièce (le mot composé est doublement juste).

L’exposition durera deux mois ; durant ces mois le public pourra venir choisir les œuvres qu’il désire emporter gratuitement et qu’il emmènera aussitôt après son choix.

 

Des œuvres cataloguées :

Simulacre de rituel-Massacre (Éd. Factotum Art) 1985

Conjonction 18 (Éd. J. & J. Donguy) 1987

Œuvres de/sur papier (Éd. Mercato Del Sale) 1987

Horizons part(c)iels (Éd. Adriano Parise) 1996

Du Sorcier de V. au Magicien de M. (Éd. Pailhas) 1997

La 5ème feuille (NÈPE) 1999

La Lettre & the Word (A. Parise) 2000

Julien Blaine & Sarenco (Art Scarpulin - Merano) 2003

L’impromptu de Valenciennes (Éd. de l’École Beaux-Arts, Valenciennes) 2004

Faisons un rêve (Espace à vendre, Nice) 2004

Zoo made in USA et le cirque de Blaine (Studio Brescia) 2004

Zoo & Zoo & Zoo - Mascarade (Éditions NÈPE) 2005

Zorro, Z’héros ou Zéro ? à 2€ (Éditions NÈPE) 2006

Favole e altre storie (Éditions Fondazione Berardelli), le catalogue, 2008

Blaine au mac, un tri (Éditions Al Dante) 2009

Ihali (Éditions Plaine Page) 2012

Il Fabbro e il boscaiolo (Edizioni Parise Adriano) 2012

L’huitre et la pomme de terre (Galerie Jean-François Meyer) 2016

1968/2018 (Éditions Galerie Jean-François Meyer) 2018

Testi alla bomba (Éditions Galleria Clivio) 2018

Hors de l’origine du monde (Éditions Lara Vincy) 2018

Hors de l’origine du monde (Éd. Im/Paires) 2018

PeintureS auX couteaux (Éd. Olivier Meyer) 201

 

Et à la fin, les mois étant écoulés, ce qui reste de l’expo composera un beau feu de joie… ! un hommage à Caramantran !

Et je ne produirai plus que du texte dans des livres ou des revues.

Plus aucune toile, dessin, sculpture, installation, plus rien pour les collectionneurs, les galeries et les musées.

Et pas loin de passer au stade octogénaire, je cesserai aussi de me produire en chair et en os et en public.

 

IMG

2 langues alanguies allongées : 2 ânes

Résultats Web :

Le Grand Dépotoir - Julien Blaine Friche la Belle de Mai

Le grand depotoir Julien Blaine

Vingt mille ans et un jour avec Julien Blaine

 

IMG

Julien Blaine le 13 mars 2020 à La Friche

Ré ouverture de la friche de la Belle-de-ma et de mon Grand dépotoir !

le 17 - JUIN 2020 à 14h00

Ouvert du mercredi au dimanche inclus de 14h00 à 19h00

Je crois que cette annulation de dernière minute le 13 mars 2020, 5 heures avant mon action ! fut plutôt une chance.

Elle l’a rendue exceptionnelle,

Elle lui a donné une dimension d’événement singulier, genre « Le vol de la Joconde » où le public faisait la queue pour voir « le clou de l’exposition » ! Maintenant mon expo est prolongée jusqu’au 9 août et va prendre une tournure nouvelle

En fonction des contingences actuelles dues au dé con finement je vous attendrai dans mon exposition toutes les semaines du mercredi au dimanche de 14h00 à 19h00, pour que le public intéressé puisse récupérer (comme prévu initialement) gratuitement l’œuvre de son choix ; et ce, jusqu’au 9 août ou avant : dès que les salles d’exposition auront été vidées par mes précieux visiteurs (vous par exemple).

 

IMG

la porte de la friche 3e étage

Ce fut la razzia, en 1h de temps le 17 juin, entre 14h et 15h plus de 350 pièces ont été emportées

 

IMG

mon expo désertée le 17 juin 2020

IMG

l’artiste au repos

D’un côté Bansky : Devolved Parliament : le « Parlement des singes ») est un tableau de 2009.

Il représente des parlementaires à la Chambre des communes du Royaume-Uni avec des chimpanzés à la place des parlementaires. Estimée à un peu plus de 2 millions d’euros, la toile a été vendue en octobre 2019 à Londres lors d’une vente aux enchères par Sotheby's à 11,1millions d’euros.

La vidéo tourne en boucle à l’entrée de mon expo

Une mauvaise adaptation d’une caricature à la Daumier 

Les spéculateurs noblement auto intitulés collectionneurs ne savent pas que le 21e siècle a commencé depuis 20 ans

Une toile de format grande et de qualité nulle

Zéro sans aucune circonstance atténuante

Mais vendue plus de 11 millions d’€ !

Un artiste de rue dit-on (dit-il ?), un artiste de Sotheby, dis-je !

 

De l’autre le Grand Dépotoir de Julien Blaine

Tout est à 0 €.

À l’heure de l’ouverture 14h le 17 juin 2020

Et contre toute attente, en tout cas la mienne :

une razzia, une invasion, un pillage, une rafle

Puis vers 16h le calme revint. 

Plus de razzia

Plus de pillage !

Des promeneurs tranquilles

quoique toujours acquéreurs…

350 pièces parties le 17 juin entre 14h & 15h

Moins d’une heure !

Mais le don continue ou continu et continua jusqu’au 9 août

Le grand dépotoir

Vingt mille ans et un jour avec 1934

Le grand depotoire à Marseille

Reportage le grand dépotoir de Julien Blaine par Véronique Vial

Marseille le grand dépotoir œuvres à donner

Le grand débarras du depotoire

Le grand depotoir de Julien Blaine a la friche apres la razzia

Julien Blaine : fin de partie ?, par Fabrice Thumerel

Des gentrifieurs art contemporain et Marseille suite

 

IMG

1131 pièces offertes !

IMG

Couverture du catalogue

IMG

Download Vol.18 N.2 2020

DOAJ

LES CAHIERS DE M@GM@

ARACNE ÉDITIONS